photo de Karin Rozendal





La foi,
c’est l’oiseau
qui chante
Quand l’aube est encore obscure

Rabindranâth Tagore

Bienvenue sur mon site…

Je m'appelle Karin, je suis néerlandaise et je vis depuis bientôt 20 ans en France.
Je me sens très concernée par la fragilité de l'humain...

J'ai eu l'occasion de travailler comme infirmière avec des femmes en difficultés liées à des violences sexuelles et cette expérience m'a révélé ma vocation. Je remercie ces femmes pour la confiance qu'elles m'ont donné et tout ce que j'ai pu apprendre grâce à elles, sur les autres et sur moi-même. Elles m'ont raconté et fait comprendre leur chagrin ou (et) leur joie, leur façon de gérer leur douleur. Elles m'ont exprimé leur stratégie de survie et comment il peut être important pour elles de s'y tenir. Que seules elles-mêmes, peuvent décider de transformer cette défense en atout pour mieux évoluer dans leur vie actuelle.

Bien évidemment, ce ne sont pas seulement des femmes en difficultés qui ont mon attention et mon empathie pour les accompagner mais aussi les hommes. Mon centre d'intérêt s'est élargi suite à mes expériences de travail et mes formations.

Je veux remercier ceux qui m'ont formé. Grâce à leur formation, connaissances, expériences et humanité, je peux apporter une réponse adaptée aux besoins de la personne en face de moi, pour l'accompagner dans son propre processus de guérison et développement.

Je suis la femme derrière “le cygne”. Ce cygne m'est apparu pendant un travail sur moi-même, un symbole de la transformation d'un petit canard qui ignore encore pouvoir devenir un beau cygne…

La thérapie peut avoir lieu en français, anglais ou néerlandais.


Ma vision de la thérapie

J'ai eu la réflexion d'une amie, qui en apprenant que je faisais une formation de psycho-praticien me disait : “c'est bien mais j'ai l'impression qu'on n'a plus le droit d'être nous-même, il faut toujours changer”… Je n'avais à l'époque, pas tout de suite une réponse à lui apporter mais maintenant je peux vous dire que c'est tout le contraire et c'est Nietzsche qui, je trouve, l'a très bien dit : “deviens qui tu es”… Puisque ce sont souvent nos blessures qui nous empêchent d'être nous-même.

Je vois la thérapie comme un développement personnel, une rencontre avec vous-même où vous allez avoir une meilleure connaissance de vous même, laquelle vous aide à “grandir”. Cela permettra à la fois d'apaiser, voire “guérir” les blessures du passé et rentrer progressivement en cohérence avec vous-même.

Je m'attache, comme approche humaniste, à votre responsabilité, votre liberté, et je cherche chez vous la capacité de faire des choix personnels : choisir est devenir autonome.

Je vois la thérapie comme complémentaire à la médecine en général. Un travail interdisciplinaire est important et souhaité. Si vous avez des maux physiques, la première démarche est de consulter votre médecin traitant. Cependant, il est possible que ceux-ci soient liés à votre psychisme. Alors, vous pourrez lui expliquer que vous souhaitez suivre une thérapie.

Si on peut parler d'une (possible) problématique psychiatrique, c'est peut-être que cette thérapie n'est pas adaptée. On peut clarifier ceci dans un entretien d'orientation. Je pourrai vous conseiller la forme d'aide la plus adaptée à votre cas.

Si vous suivez déjà une thérapie, je vous accueille avec plaisir mais seulement avec le consentement de votre praticien.

Ethique et déontologie

Je respecte les principes énoncés dans la  charte du patient ainsi que le code de déontologie de la FF2P (Fédération Française de Psychothérapie et de psychanalyse).

Il me semble important de rappeler que tout ce qui est dit en séance est confidentiel, relevant du secret professionnel.

photo de rochers sur la mer

On peut aussi bâtir quelque chose de beau avec les pierres qui entravent le chemin.

Goethe